19 Avr 2019

La construction de soi et la formation des citoyens, des missions fondamentales

L’École a une responsabilité particulière dans la formation de l’élève en tant que personne et futur citoyen. En partenariat avec les familles, le collège Emilie duChâtelet met tout en œuvre pour donner aux élèves les clés permettant de comprendre et vivre en bonne santé dans notre société. En mettant en place de nombreuses actions dans le cadre des parcours CITOYEN et EDUCATIF DE SANTE,  l’établissement permet à l’élève d’acquérir la capacité à juger par lui-même, il l’aide à se construire et à comprendre son rôle dans la société,  l’amène à réfléchir et l’informe sur les dangers et les conduites à risques.

L’éducation à la santé et la prévention des conduites à risque.

Très investi dans ce domaine,
M Serrier, professeur de SVT met en place chaque année de nombreuses actions avec le soutien du CESC du collège (comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté). Le jeudi 30 novembre et le vendredi 1er décembre, sous le regard bienveillant de Mme Hervelin, infirmière scolaire et de Mme Raulot, CPE, les jeunes adolescents ont pris le petit-déjeuner au collège. Les élèves des deux classes de 6ème ont ainsi mis en pratique les notions étudiées en classe: reconnaissance des familles d’aliments,  recherche de l’équilibre alimentaire… M Serrier a rappelé l’importance de ce premier repas de la journée trop souvent négligé par les enfants.  Cette action a été complétée par un travail sur les habitudes alimentaires de nos voisins britanniques en cours anglais.

A l’âge des premières fois, il est important d’informer nos élèves sur les conduites addictives et les dangers des conduites à risques.

Répondant à l’invitation de M Serrier, le lundi 15 janvier, l’Association Meusienne pour la Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescence et des Adultes (AMSEAA), est intervenue au collège en direction des classes de 3ème afin de les sensibiliser aux méfaits de la consommation de drogues. La ruralité ne protège en rien nos jeunes, il est donc important d’informer nos adolescents sur les risques des produits stupéfiants.

En France, entre 10 et 15 ans, un jeune sur cinq fume régulièrement ! (Fédération França

ise de Cardiologie). L’âge moyen de la première cigarette est de 11,4 ans. 69,1% des jeunes qui fument et ont déjà essayé disent avoir un proche fumeur. Pour lutter contre les idées reçues et alerter nos jeunes sur les dangers à long terme de la consommation du tabac sous toutes ses formes, Mme PIDANCIER (infirmière) et MmeROBIN (médecin) sont venues à la rencontre de nos élèves de 5ème le 15 février. Partant des représentations et des connaissances des adolescents, les deux intervenantes ont détaillé les différents dangers de cette consommation : dépendance, ajouts de produits nocifs, augmentation du risque de cancers…

 

Les adolescents sont de grands consommateurs de musique et souvent au détriment de leurs tympans. M Serrier va donc profiter de l’animation Peace & Lobe pour sensibiliser les 3èmes aux risques auditifs liés à la pratique musicale et à l’écoute des musiques à haut niveau sonore. Le spectacle, proposé à Bar le Duc, devrait favoriser une modification des comportements de ces élèves. Un temps particulier sera accordé à la prévention des risques liés aux musiques amplifiées et aux salles de concerts.

 

L’éducation à la sexualité, un enjeu majeur pour la construction de soi.

En lien avec le programme de SVT (la transmission de la vie chez l’Homme), chaque année, M Serrier invite une sage-femme à venir échanger avec les élèves de 4ème sur la sexualité. A l’âge des premiers émois amoureux, les élèves peuvent librement poser des questions sur des sujets qui les inquiètent. La professionnelle de santé use de pédagogie pour sensibiliser les adolescents aux conduites à risques, elleles informe sur les moyens de se protéger contre les IST, leur parle de contraception et déconstruit les fausses représentations des relations amoureuses véhiculées par internet. Une autre intervention des sages-femmes permettra aux élèves de 5ème d’échanger sur les changements physiques liés à la puberté. C’est un sujet sensible, les adolescents n’ayant pas toujours une vision objective de leurs corps.

Harcèlement et utilisation d’internet.

La CPE et l’infirmière scolaire, soutenues par le Principal interviennent depuis plusieurs années dans les classes pour travailler sur le vivre ensemble, le respect et sur la responsabilité de chacun face au harcèlement.

Ainsi, le jeudi 7 décembre, mesdames Hervelin et Raulot sont intervenues dans les classes de 6ème sur cette thématique. Partant des expériences vécues à l’école et au collège, les jeunes adolescents ont cherché des solutions pour remédier aux problèmes rencontrés. Les deux intervenantes ont également fait un aparté au sujet du harcèlement pour sensibiliser les élèves à ce type de problème. Cette intervention a permis aux élèves de parler librement et de s’écouter les uns les autres. Cette action sera complétée par une action à destination des 5ème sur le terme du harcèlement.

Si internet est un formidable outil pédagogique d’ouverture sur le monde, de différenciation ou de liaison avec les familles, il expose également les jeunes à divers dangers. Pour ancrer dans la durée les actions de sensibilisation au bon usage d’internet, M Furmaniak  et l’équipe pédagogique les ont inscrites  dans le contrat d’objectifs de l’établissement. C’est dans ce cadre qu’une formation sur les dangers d’Internet et l’utilisation des réseaux sociaux sera organisée à destination de l’ensemble des élèves de 6ème  et de 5ème. Une fois de plus, l’établissement s’appuiera sur l’expertise de professionnels puisque cette intervention sera assurée par une gendarme de la brigade de Revigny-sur-Ornain.

Etre prêt à faire face.

Dans la chaîne des secours globalement performante en France, un maillon demeure fragile, celui qui concerne l’alerte et les gestes d’attente parce que le public n’est pas suffisamment informé et formé. Un grand nombre de décès pourrait en effet être évité par une alerte adéquate et des premiers secours entrepris par l’entourage immédiat. C’est pour ces raisons que la loi de refondation de l’école impose que chaque élève reçoive une formation aux gestes qui sauvent. Pour assurer cette formation, M Furmaniak s’est appuyé sur la convention liant l’établissement au 3ème Régiment d’Hélicoptère de Combat d’Etains. Deux pompiers du régiment sont ainsi venus au collège le lundi 12 mars pour sensibiliser les élèves de 3ème. Après un rappel de la conduite à tenir en cas d’urgence ou de danger, les élèves sont passés aux ateliers pratiques: prise en charge d’une hémorragie externe ou d’un malaise cardiaque, les élèves tantôt victimes tantôt sauveteurs ont mis en pratique les conseils prodigués par les deux secouristes sous leurs regards bienveillants.

 Pour préparer les élèves à devenir des citoyens, l’établissement intervient également dans le domaine de la sécurité routière, avec des actions de préparation aux examens d’obtention des ASSR1 et profite du partenariat avec le 3ème RHC pour aider les élèves à comprendre le monde qui les entoure.

 

L’école a évidemment pour fonction de permettre aux élèves d’acquérir et de construire des savoirs, mais elle a également pour mission de préparer l’adulte de demain à vivre en société, à affronter les dangers qui l’entourent. Outre des savoirs, elle doit transmettre des valeurs, des repères et des normes de comportement pour former des citoyens épanouis et responsables.

 

@MickaelParisot

ENSEIGNANT MATHEMATIQUE
ACCOMPAGNATEUR ET FORMATEUR COLLEGE NUMERIQUE 55